Sylvie Caudrillier mettra tout en œuvre pour soigner votre colonne vertébrale.
Plus de détails
Votre praticienne en chiropraxie à Melun saura prévenir les douleurs et les blessures des sportifs.
Plus de détails

L’étymologie du mot  chiropratique (chiropraxie) vient du Grec  « kheir » qui veut dire la main et « prakticos »qui veut dire mis en action.  
C’est donc une méthode de soins naturelle qui se pratique à l’aide des mains.            .
Ils sont les spécialistes  de la colonne vertébrale, des articulations et du système nerveux.

Les Chiropraticiens sont des professionnels de santé qui considèrent l'être humain dans sa globalité. Ils n’ont recourt ni aux médicaments ni à la chirurgie.

Leur but est de corriger et aussi de prévenir des disfonctionnements bio mécaniques et ses conséquences. En effet, un traumatisme, des mauvaises postures, des gestes asymétriques répétés et le stress peuvent provoquer une diminution de la mobilité des vertèbres et de toutes articulations et ainsi avoir des conséquences neurologiques, musculaires voir viscérales et organiques.

Quelques termes spécifiques

  • La subluxation désigne un dysfonctionnement articulaire (en  légère rotation ou un blocage de la vertèbre dans une mauvaise position). Il peut s’agir d’une diminution de mouvement, d’élasticité, d’un blocage franc, d’un changement d’axe, d’une fixation d’origine musculaire, ligamentaire, articulaire ou réflexe, d’une instabilité, d’une hyper laxité. « une vertèbre déplacée » est une expression qui n’a pas de réalité physique. Une vertèbre, sans un traumatisme très violent (accident de circulation, chute sur la tête), ne peut pas se déplacer en raison des limites physiologique (structures ligamentaires, surface articulaire).
  • Le chiropracteur pratique des ajustements de la colonne vertébrale et des autres articulations (chevilles, genoux, épaules, crâne…). Il travaille en court levier, c’est-à-dire qu’il agit directement sur l’articulation concernée. De ce fait, le terme de « manipulation » est impropre à cette profession.

Motifs pour une consultation

C’est la douleur qui, en premier lieu, si elle devient de plus en plus fréquente et/ou réfractaire aux traitements traditionnels font que les patients recherchent une autre méthode de traitement.
Les motifs de consultation les plus courants dans un cabinet de chiropraxie sont les douleurs du dos : les torticolis, les lumbagos et sciatiques, les hernies discales, les migraines, les maux de tête, les  dorsalgies, les scolioses.

Autres indications de consultations :

Les tendinites, les entorses du genou et de la cheville mal traitées, les séquelles d’un accident de la route ou autres chutes et traumatismes, traumatismes du sport, le syndrome du canal carpien,  névralgies (cruralgie, névralgie cervico brachiale, névralgie intercostales,….), les acouphènes, les vertiges, les coliques (entre autre chez le nouveau-né), les reflux gastro-œsophagiens, les douleurs prémenstruelles, la fibromyalgie, et aussi le stress, l’anxiété, les troubles du sommeil.

A savoir :

L'hygiène régulière de la colonne vertébrale est un moyen préventif important pour empêcher le développement des blocages et tensions articulaires et un facteur vital pour le maintien optimal des fonctions du corps et pour maximiser les performances dans tous les domaines de la vie.

Des études ont démontré que l'existence prolongée des blocages vertébrales et tensions articulaires peut entraîner une dégénérescence accrue (une usure prématurée) de l'articulation concernée et des changements arthrosiques (arthrose) prématurés. Contrairement à ce que l'on croit l'arthrose n'est pas une fatalité et n'est pas en rapport avec l'âge, mais avec les chocs subis.